Des fraises de 4€ laissées et oubliées au fond du réfrigérateur. La moitié du cantaloup que tu as acheté pour un smoothie, languissant dans le bac à légumes. 

Tes fameuses lasagnes, dont la moitié est désormais destinée à la poubelle. 

Si le nettoyage de ton réfrigérateur chaque semaine fournit un régime régulier de frustration et de culpabilité, considère ceci : 

Une famille de quatre personnes peut gaspiller plus de 1 940 € de nourriture chaque année. Cela comprend environ 15 packs de lait, 12 douzaines d’œufs, 160 kg de poulet et de bœuf et 240 kg de produits frais…

Au total, ce sont donc chaque année en France 1,3 million de tonnes de nourriture qui sont purement et simplement gaspillées dans les foyers français, ce qui correspond à 38 kg de nourriture consommable, jetés toutes les secondes ! (Sources : ADEME, Ministère de l’Agroalimentaire).

C’est vraiment une perte considérable pour son budget !!  Elle l’est encore plus pour l’environnement – pense à l’eau et à l’énergie nécessaire à la culture des aliments et au carburant utilisé pour les transporter. 

Mais tu peux arrêter le flux (du réfrigérateur aux ordures), en achetant simplement des choses que tu manges réellement et en les appréciant avant qu’elles ne périssent.

Ces conseils te permettront d’économiser de l’argent et de préserver la planète.

1 # Élaborer des stratégies avant de faire les courses 

Première règle d’une planification simple et efficace est de comprendre tes habitudes alimentaires . 

  • Repense à tes dîners des trois dernières semaines . Combien de soir dînes-tu à la maison ? 
  • Aimes-tu partager un grand bol de soupe sur plusieurs repas ?
  • Rien ne peut se mettre entre toi et la livraison de pizza du vendredi soir ? 

Il n’y a pas de mauvaises réponses. 

2ème règle, cela doit être simple.

  • Pour une approche décontractée, regarde ta semaine à venir et soustrais toutes les nuits où tu ne seras pas chez toi pour le dîner. 
  • Ensuite, défini une soirée “Joker” , pour manger des restes, prendre des plats à emporter ou céder à l’appel de la sirène d’un grand bol de céréales. 
  • Pour les soirées restantes, créer un liste avec  1 recette par soir, ou, pour plus de simplicité, une protéine, un légume et du riz ou des pâtes. Cela permet une plus grande flexibilité.
  • Faire les courses en se basant sur les ingrédients de la liste.

Planifier les repas à l’avance fera une énorme différence dans ton budget alimentaire. 

Lorsque tu sais ce qui est au menu chaque jour, il n’y a aucune possibilité de s’attarder dans la cuisine pour se demander quoi faire pour le dîner, pas de voyages de dernière minute à l’épicerie, pas de commandes à emporter désespérées et moins de chances que tu achètes quelque chose pour le laisser pourrir.

Ce que tu auras, c’est la cohérence de ton budget alimentaire et un plan détaillé de ce qui est au menu chaque jour.

2 # Conserver la nourriture comme un pro

Savoir où ranger tes produits d’épicerie peut aider à prolonger leur durée de conservation. 

  • Le lait ne doit pas être placé dans la porte du réfrigérateur, où la température peut fluctuer. 
  • Refroidis les noix décortiquées et les farines de grains entiers pour une fraîcheur maximale. 
  • Un bol de fruits large et peu profond conserve mieux les fruits et les rend moins susceptibles de pourrir.
  • Les bananes, les pommes, les poires et les avocats doivent rester sur le comptoir jusqu’à ce qu’ils soient mûrs. Puis être placés dans le réfrigérateur pour conserver leur goût jusqu’à trois jours de plus. 
  • Enfin, si tu conserves la nourriture dans son environnement optimal, fais confiance à tes sens pour juger de leur délai de conservation.
Garder l’article pour plus tard sur Pinterest 

3 # Configurer des rappels visuels

Pour empêcher ton réfrigérateur de devenir le cimetière des épinards et de la laitue .

Je te suggère de prendre une photo de ton frigo. Si tu ne peux pas voir au moins une partie de ce qu’il contient, c’est qu’il est probablement trop plein. 

Lorsque tu achètes de nouveaux produits d’épicerie, emprunte cette astuce au magasin et fais pivoter les articles les plus anciens vers l’avant – s’ils sont à portée de vue, tu seras plus susceptible de les utiliser. 

Dédier une étagère pour les produits en fin de vie : lorsque les produits et les restes commencent à atteindre leur durée de vie, je les déplace vers cette étagère pour les consommer en premiers.

4 # Acheter local, bio et de saison 

En raison de mon amour pour les petites entreprises, je suis toujours en mission d’acheter local lorsque cela est possible. 

Quoi de mieux que d’acheter des fruits et légumes sur le stand de produits frais ? 

Les détaillants spécialisés sont tes amis. Les articles qu’ils proposent, en plus de leur fraîcheur, sont souvent moins chers que ceux que tu trouveras à l’épicerie. 

Même les marchés de producteurs, qui ont la réputation méritée de vendre des fruits et légumes biologiques plus chers, peuvent offrir de bonnes affaires, en particulier sur les produits cultivés localement en saison. 

L’achat de produits locaux de saison est aussi un moyen simple de soutenir les exploitations agricoles de ta communauté, et cela réduit considérablement la quantité de carburant utilisée pour transporter les produits frais.

Les produits locaux et saisonniers sont également plus frais et plus riches en nutriments. 

Il existe de nombreux guides disponibles en ligne pour t’aider à comprendre ce qui est de saison et comment trouver des fermes dans ta région.

5 # Célébrer les restes avec un défi zéro courses !

Pour ma part voilà comment je procède généralement :  

J’essaye de prévoir avant de faire mes courses comment un plat peut évoluer vers le suivant. 

Je hache et je cuisine la plupart de mes produits dès mon retour du marché…Une demi-douzaine de patates douces rôties le dimanche deviennent un accompagnement pour le lundi, puis des cubes de patates douces arrosées de vinaigrette au citron vert pour une salade froide le mardi et enfin une soupe en purée pour le mercredi. “C’est comme un plat cuisiné”. Seulement tellement plus délicieux

Les frittatas, le risotto et les sautés sont des façons facilement adaptables et savoureuses de profiter de la moitié d’un poivron ou d’une tête de brocoli d’une autre recette. 

En procédant ainsi j’arrive à économiser en moyenne une semaine de courses par mois. Un budget considérable qui peut être alloué à un budget vacances ou autre projet important. 

Une semaine de courses en moins, permet d’éviter les aller-retour à l’épicerie pour plus de temps consacré aux choses qui comptent et permet aussi de réduire ton empreinte carbone et de stopper le gaspillage.

J’ai créé à ce sujet une formation Zéro courses, pour te donner la stratégie complète pour réussir ce défi + un livres de recettes ajustables + un livre d’astuces 

Tout pour te permettre d’économiser une semaine de courses / mois. Économiser une somme d’argent considérable, économiser du temps et développer tes compétences culinaires

L’objectif, est de te donner des raccourcis rapides sous forme d’actions concrètes que tu peux ajouter dans ta vie dès maintenant.

Clique ici pour accéder au prix de lancement à 9 € : 

https://melissachikhi.podia.com/defi-zero-courses?coupon=R0SOPFFZEROCOURSES

Xoxo 

Melisse Maman Minimaliste