Comment le minimalisme peut faire de toi un super organisateur ?

Aussi loin que je me souvienne, le désordre a toujours fait partie de ma vie et malgré une lutte constante pour me débarrasser de ce monstre …il revenait toujours.

En grandissant j’essayais d’appliquer plusieurs méthodes de rangement, allant du rangement quotidien qui finit par nous rendre esclave du ménage, au grand rangement de printemps qui me demandait des heures de tri désagréable le tout pour une sensation d’ordre éphémère. Des méthodes qui selon moi n’ont jamais été efficace car la maison restait en ordre l’espace d’un jour voir une semaine, puis revenait à son état initial c’est à dire “bordélique (désolé pour le gros mot) mais je n’en trouve pas d’autres.

Quand je suis devenue maman. Les choses ont empiré, la charge de temps de travail qu’exige un bébé, plus le boulot, les tâches du quotidien ont ouverts la voie au désordre, il était désormais partout sur le lit dans la salle de bain dans la cuisine. Ça débordait de partout, les corbeilles de linge salle, le placard à chaussures, les chaises, le sol … Moi aussi j’étais débordé (sans mauvais jeu de mot), stressée, fatiguée et démoralisée. Je me suis résilié en me disant que j’étais un cas désespérer et que le désordre ferait toujours partie de ma vie.

Sauvegarder cet article pour plus tard en l’ajoutant sur mon tableau Pinterest


Jusqu’au jour où tout a basculé. Je cherchais un livre sur “le mode de vie zéro déchet” afin de pouvoir l’appliquer au quotidien, quand je découvre par le plus heureux des hasards le livre « La magie de rangement de Marie KONDO »

Sur le moment je me suis dit que ce n’était qu’un livre parmi tant d’autres sur l’organisation. Mais mon ras le bol du désordre et ma curiosité naturelle m’ont poussé à regarder ça de plus près. Tous les avis étaient unanimes sur ce bouquin. Celui-ci apportait une méthode innovante sur le rangement, il était différent et a changé radicalement la vie de ses lecteur.

Un “best-seller” qui a révolutionné le monde de l’organisation…

hummm…

Voyez-vous ça !

Bon ok, je suis convaincue..

Alors je le commande de ce pas.

Je restais tout de même sur ma réserve.

Un livre sur le rangement ne pouvait être que barbant.

Dans le doute fane de BD depuis mon plus jeune âge, j’ai pris pour commencer, la version BD Manga.

” La magie du rangement BD” .

J’ai dévoré cette BD en l’espace d’une soirée. C’était vraiment Magique …La solution à tous mes problèmes de désordre était là juste à ma portée. J’avais découvert sans le savoir le minimalisme du rangement.

C’est ainsi que j’ai commencé à me passionner pour cette philosophie, en dévorant plusieurs ouvrages sur le minimalisme.

Cela m’a fait comprendre une chose essentielle et qui a complètement changé ma vision de la vie.

J’ai compris que mon fouillis pouvait être échangé contre des choses plus intéressantes, plus passionnante et plus vivantes…

Des choses que j’aime, qui me font du bien et qui m’apportent du bonheur…

Des choses comme : plus de sommeil, plus d’expériences, plus de temps avec mon enfant , avec les gens que j’aime, plus de voyage, plus de détente, plus de joie et mois de stress et d’anxiété.

Mais revenons à notre sujet principal ” Le désordre “.

Voici comment le minimalisme peut fait de toi un ou une pro du rangement et de l’organisation :

Clés 1 : Le tri mais pas n’importe comment :

Oublie la méthode révolue de rangement qui consiste à trouver une solution de stockage de l’objet pour l’éloigner de ta vue. Cette méthode et le meilleurs allié du désordre, car cet objet stocké va non seulement occupé de la place chez toi mais va en plus servir de base pour entasser d’autres objets, jusqu’à l’étouffement…

“j’ai chaud rien que d’en parlé”…

Ce qui va encore crée du désordre, puis d’autres solutions de stockage temporaires, et ainsi de suite.

C’est un cercle vicieux.

Jusqu’au jour ou tu pètes les plombs et décide de déménager dans un plus grand appartement (comme dans mon cas)… Pour recommencer à stocker à nouveau. Bref un problème sans fin…

Le pire dans cette histoire c’est que ce surplus d’affaires ne va pas seulement encombrer ton espace vital, il va en plus se faire sentir comme un fardeau qui va venir alourdir ton esprit.

Une véritable source de stress et de perte de temps dont on peut vraiment se passer.

Le minimalisme va justement apporté une solution concrète à ce problème. Après avoir compris la source de celui-ci, nous allons passer aux choses sérieuses. L’inévitable épreuve de désencombrement «  mais pas n’importe comment ”

Pas n’importe comment j’insiste sur ce point. Pourquoi me dira tu ? Eh bien parce que le désencombrement d’un point de vue minimaliste ne va pas prendre en compte la quantité des choses que l’on possède mais leur utilité.

Je m’explique: quand j’ai trié mes vêtements par exemple. Je me suis débarrassé de 80 % de ce que je possédais et je n’ai gardé que le minimum utile et pratique dans lequel je me sens bien. Avec le temps j’ai constitué une garde-robe capsule mobile pratique stylé et efficace. J’ai réalisé par la suite à quel point mon ancienne garde-robe me bouffais de l’espace, me minait le moral et me faisait perdre un temps considérable.

Le minimaliste va donc appréhendé son rangement d’une façon différente en questionnant la valeur, l’utilité, et la signification de chaque objet que tu possèdes et ceci quelle que soit sa valeur de prix. En Ai-je vraiment besoin ? Est-ce que ceci m’apporte de la joie ? Est-ce que ceci me fait du bien ? “

Une fois le tri terminé, on se sent envahi par une sensation de bien. Un bien être durable car en se débarrassant du super flux, il ne reste que les objets qui nous apportent de la joie et quel bonheur d’être entouré de choses qu’on aime.

Cela fait donc du minimaliste un meilleur organisateur, celui-ci ne perd plus son temps a rangé a entassé les choses. Il ne possède que des choses utiles avec de surcroît, plus d’espace de stockage.

Clés 2 : une maison pour vivre pas pour faire jolie

La 2e chose qui fait du « minimaliste » un meilleur organisateur c’est que celui-ci à une maison fonctionnelle qui correspond a ses objectifs de vie.

Pour y arriver il faut définir les différentes façons dont tu veux que ta maison te serve en se donnant un objectif. Pour ma part j’ai toujours voulu que ma maison soit un endroit chaleureux, un havre de paix ou nous pouvons discuter, jouer à la guitare rigoler et se reposer. Une maison ou mon fils peut évoluer jouer et se développer librement sans risques ni barrière. Se donner ainsi un objectif m’a permis d’éviter de me laisser distraire par une maison à la mode qui aurait pris le dessus sur une maison qui favorise le confort le repos et la motricité libre que je désire pour mon bébé.

Je t’invite à prendre un bloc-note et noter ce que tu désires que ta maison fasse pour toi, ton couple ou ta famille.

Essayes de procéder pièce par pièce. Certaines pièces peuvent contenir plus d’objectifs que d’autre. Fais juste attention à ne pas tomber dans des objectifs secondaires qui peuvent te détourner de ton but principale qui est d’éviter le stockage.

Clés 3 : Une place pour chaque chose et chaque chose a sa place

Avant, cette phrase me tapait sur les nerfs. Elle était le reflet de tout ce que je n’avais pas chez moi, aucun objet n’avait de place attitré. Mais aujourd’hui tout a changé et celle-ci prend désormais tout son sens.

Après avoir évalué la source de mon problème, désencombre mon appart, et donner un objectif de vie et une fonctionnalité à chaque pièce de mon chez-moi. Il était temps pour moi d’essayer d’attribuer une place à chaque objet. Et comme par magie chaque chose a trouvé sa place et cela c’est fait progressivement .


Les 3 clés précédentes m’ont réellement simplifié la tâche. Je me sens tellement mieux chez moi…

Moins de stress et plus de temps pour les choses qui compte. Quand tu vis dans une maison minimaliste, l’organisation devient un vrai jeu d’enfant, a ce propos même mon fils y trouve son compte, car il sait ou se trouve chacun de ses joué et livre. Ma maison n’a jamais était aussi propre. D’ailleurs ma mère peine à le croire. C’est un vrai miracle !

Maintenant ferme les yeux et imagines toi dans une maison remplie uniquement de choses qui tu aimes et qui donnent de la valeurs à ta vie. Une maison désencombrée dans laquelle tu peux trouver ce dont tu as besoin quand tu en as besoin. Tout cela est tout à fait réalisable car une maison propre et épurée te facilitera l’acquisition des bonnes routine anti fouillis.

Melissa RC

Aujourd’hui le fait d’avoir moins d’objet encombrant sur le plancher, dans mes armoires, placards et comptoir a réduit de moitié mon temps de ménage et m’a permis d’avoir plus de temps pour gérer ce blog.

Alors toi ici lance-toi ! Si un cas désespérer comme moi a pu y arriver,tout le monde peut le faire.

Mon ultime conseil de minimaliste désordonné :

Un zeste de patience une cuillère de détermination

Bien que le minimalisme fais de toi un meilleur organisateur, c’est un processus qui prend du temps. N’essaie surtout pas de tout faire à la fois. J’ai déjà essayé et crois-moi cela est très décourageant. Procède plutôt par étapes en te créant des petits défis. Pour ma part j’ai procédé de la sorte : je me suis donné une semaine pour chaque changement. En travaillant 10 min par jour.

Cela m’a aidé à mieux appréhender mes problèmes, à définir ce que je recherche et surtout à comprendre le minimalisme en profondeur. Cela m’a également rendu plus organisée et aider à réduire à néant tout mon stress. Voilà pourquoi je te conseille d’aller a ton rythme. En voulant tout a voir trop vite on se fatigue on se décourage sans avoir de résultats. Alors n’oublie pas de prendre ton temps.

Note : le minimalisme peut faire des miracles

* en nous aidant à réévaluer nos priorités.

* à éliminer l’excès qui ne correspond pas à nos désirs.

* il nous conduit aussi à laisser partir le fouillis de notre cœur et de notre âme.

Melissa RC